LA PENSEE HOLISTIQUE - SYSTEMIQUE ET LA FORMATION PERMANENTE.
Minuto a Minuto

RADIO Sabersinfin.com

 

 

 

 

 

LA PENSEE HOLISTIQUE - SYSTEMIQUE ET LA FORMATION PERMANENTE.

Par: Abel Pérez Rojas[1]


« Le point de vue de chaque personne constitue une perspective unique à propos d'une plus ample réalité. Si je peux "regarder" à travers de ta perspective et toi de la mienne, nous verrons quelque chose que nous n'aurions pas vu à seules »

Peter M. Senge

 

 

 

  

Introduction

Des vestiges existent depuis l'antiquité la plus lointaine qu'ils dénotent comment l'homme de ces temps a fixé son attention

 

dans la relation qui garde tout ce qui il s'entoure. Parfois dans la sculpture, la peinture, la transmission orale et plus tard dans une forme écrite, nos ancêtres ont raconté l'action de rendre inaliénable existante entre la propre nature, de celle-ci avec l'homme et dans la vie en commun.

 

 

 

Avec le fait de passer des années, dans un occident, la scientificité et le dogmatisme nous ont portés à la supériorité de la vision fragmentaire des choses, la séparation entre une science et une philosophie a consolidé cette crevasse.

 

 

 

Récemment devant l'insuffisance du paradigme scientifique, soutenu presque exclusivement dans l'expérimentation, des efforts ont surgi pour trouver de nouvelles routes pour le développement de la connaissance.

 

 

 

Dans la première moitié du XXe siècle, depuis les divers angles des apports de Jan Smuts, Norbert Weiner, Shannon et Weaver, Neumann et Morgenstern, s'est ouvert la sente à un nouveau modèle de compréhension : l'holisme (du grecque. Olos : tout, entier) c'est-à-dire la vision qui cherche des totalités au lieu des fragmentations.

 

 

 

À partir de 1968 il y a spécial intérêt la Théorie Générale des Systèmes exposée par le biologiste Ludwing Von Bertalanffy (1901-1972). Dans la Théorie Générale des Systèmes il définie un système comme l'ensemble d'éléments qui, rattachés avec ordre entre eux, qui contribuent à un objet déterminé, de la même manière que tous les systèmes sont formés par des éléments d'interaction, et qui ces éléments sont à son tour systèmes; c'est-à-dire, que tout ce qui nous entoure a une action de rendre inaliénable entre soi même.

 

 

 

Par ailleurs, malgré le fait que le long de l'histoire il y des femmes et des hommes de n'importe quel âge qui ont réalisé des découvertes, c’est jusqu'à la deuxième moitié du XXe siècle quand on commence à évaluer la nécessité de tracer le paradigme éducatif. Durant beaucoup de temps il a été considéré que l'éducation était exclusive pour des enfants et les jeunes (cela nous pouvons le vérifier dans le concept la pédagogie, qui se rapporte étymologiquement à la conduite des enfants).

 

 

 

Devant le paradigme qui considère comme l'éducation aux âges déterminés (des enfants et des jeunes) et dans certains espaces (des écoles), il surgit, la Formation Permanente, laquelle considère que l'éducation est un processus au long de toute la vie, à chaque instant et à chaque lieu.

 

next
prev

Hay 1126 invitados y ningún miembro en línea