LA PENSEE HOLISTIQUE - SYSTEMIQUE ET LA FORMATION PERMANENTE.

Par: Abel Pérez Rojas[1]


« Le point de vue de chaque personne constitue une perspective unique à propos d'une plus ample réalité. Si je peux "regarder" à travers de ta perspective et toi de la mienne, nous verrons quelque chose que nous n'aurions pas vu à seules »

Peter M. Senge

 

 

 

  

Introduction

Des vestiges existent depuis l'antiquité la plus lointaine qu'ils dénotent comment l'homme de ces temps a fixé son attention

 

dans la relation qui garde tout ce qui il s'entoure. Parfois dans la sculpture, la peinture, la transmission orale et plus tard dans une forme écrite, nos ancêtres ont raconté l'action de rendre inaliénable existante entre la propre nature, de celle-ci avec l'homme et dans la vie en commun.

 

 

 

Avec le fait de passer des années, dans un occident, la scientificité et le dogmatisme nous ont portés à la supériorité de la vision fragmentaire des choses, la séparation entre une science et une philosophie a consolidé cette crevasse.

 

 

 

Récemment devant l'insuffisance du paradigme scientifique, soutenu presque exclusivement dans l'expérimentation, des efforts ont surgi pour trouver de nouvelles routes pour le développement de la connaissance.

 

 

 

Dans la première moitié du XXe siècle, depuis les divers angles des apports de Jan Smuts, Norbert Weiner, Shannon et Weaver, Neumann et Morgenstern, s'est ouvert la sente à un nouveau modèle de compréhension : l'holisme (du grecque. Olos : tout, entier) c'est-à-dire la vision qui cherche des totalités au lieu des fragmentations.

 

 

 

À partir de 1968 il y a spécial intérêt la Théorie Générale des Systèmes exposée par le biologiste Ludwing Von Bertalanffy (1901-1972). Dans la Théorie Générale des Systèmes il définie un système comme l'ensemble d'éléments qui, rattachés avec ordre entre eux, qui contribuent à un objet déterminé, de la même manière que tous les systèmes sont formés par des éléments d'interaction, et qui ces éléments sont à son tour systèmes; c'est-à-dire, que tout ce qui nous entoure a une action de rendre inaliénable entre soi même.

 

 

 

Par ailleurs, malgré le fait que le long de l'histoire il y des femmes et des hommes de n'importe quel âge qui ont réalisé des découvertes, c’est jusqu'à la deuxième moitié du XXe siècle quand on commence à évaluer la nécessité de tracer le paradigme éducatif. Durant beaucoup de temps il a été considéré que l'éducation était exclusive pour des enfants et les jeunes (cela nous pouvons le vérifier dans le concept la pédagogie, qui se rapporte étymologiquement à la conduite des enfants).

 

 

 

Devant le paradigme qui considère comme l'éducation aux âges déterminés (des enfants et des jeunes) et dans certains espaces (des écoles), il surgit, la Formation Permanente, laquelle considère que l'éducation est un processus au long de toute la vie, à chaque instant et à chaque lieu.

 


 

 

 

 

Des réflexions sur une pensée holistique systémique et une formation permanente.

 

 

 Après avoir pensé aux conséquences de la pensée holistique systémique, immédiatement une réponse automatique surgit : il aura tant de répercussions comme l’activité que réalise, l'individu qui engendre ce type de pensée, cependant la question n'est pas quantitative mais qualitative.

 

 

 La pensée holistique ne surgit pas par une génération spontanée, elle requiert d'un grand effort et d'une pratique constante, il ne suffit pas la lecture spécialisée, mais surtout avec l'exercice quotidien c'est-à-dire le fait d'arriver et d'instaurer la pensée holistique aide à porter per se  le dépassement de l'individu, implique casser en pratique les paradigmes de l'éducation traditionaliste à savoir :

 

 

 Ø "L’éducation est seulement acquise dans les écoles"

 

 

Ø "L’important est de finir dans le temps avec les programmes d'étude".

 

Ø "Visualiser l'éducation avec qualité, exclusivement avec de bonnes installations et meilleure discipline scolaire".

 

Ø "Circonscrire à l'éducation avec la mémorisation".

 

 Voila une première conséquence pratique de la pensée holistique : elle pousse à l'individu à une recherche avec un plus grand profondeur de celle qui était réalisée. Cette première conséquence nous approche à l'éducation permanente et à l'un de ses postulats principaux : "nous apprenons Tous de tous à chaque instant, de tout".

 

 

 Nous apprenons d'une manière permanente parce que nous établissons toujours des relations de ce qui se sait avec ce qui est ignoré, ce qui lance des résultats qui peuvent nouvellement se rattacher aux autres, au même instant et avec des résultats fréquemment prédictibles.

 

 

 Jusqu'à il y a quelques années nous pensions que nos pensées et découvertes étaient comme une chaîne linéaire, horizontale ou verticale c'est-à-dire l'un après l'autre.

 

 Aujourd'hui chaque fois il est plus clair que la pensée est un réseau complexe illimité de combinaisons.

 La formation permanente est soutenue dans les combinaisons infinies de notre pensée et d'émotions.

 


 

 

 En général le sujet observe les choses à partir d'une optique réductrice, tellement que le perçu est seul un "pâle reflet" de la réalité. Un exemple quotidien se manifeste dans la vie en commun, quand entendre le "autre" il est très difficile, quand "se mettre dans les souliers de l'autre" est une rareté. L'antérieur indique qu'en grande partie nous n'entendons pas le fait de sentir des personnes qui sont au tour de nous, parce que notre penser et sentir est réduit à nous mêmes, à mes nécessités, à mes inquiétudes, etc.

 

 

 L'homme qui pense d'un autre point de vue auquel il assume normalement, dispose de plus grands éléments pour prendre une décision dans n'importe quelle enceinte de sa vie.

 

 

 Le facilitateur du processus éducatif trouve des applications multiples dans son travail, Bertalanffy mentionne certains des applications pratiques dont ce n'est pas proprement le maniement de systèmes, mais qui amélioreront indubitablement l'activité éducative; l'une d'elles est l'agilité pour trouver des relations sur les champs distincts de la connaissance, c'est-à-dire, à travers de l'usage dynamique de la métaphore et de la comparaison ou similaire le facilitateur donnera une plus grande variété de ses recours éducatifs, jusqu'à ce que peut-être un jour soit vu dans le carrefour de naviguer dans les océans de l'analogie.

 

 

 Le rachat et une systématisation de toutes les expériences de l'individu, mises au point au processus éducatif elle est autre des conséquences de la pensée holistique.

 

 

 Sous le modèle éducatif scolaire, l'enfant de troupe est un sujet à lequel il faudra introduire des nouvelles connaissances, cependant à partir de la posture(attitude) qui implique la formation permanente, la connaissance n'est pas une accumulation d'information qui n'a pas plusieurs fois de relation avec le sujet, c'est tout le contrarié, non seul le curriculum a une relation avec sa réalité, aussi cela que, avec le fait de s'écouler des années, on avait abandonné dans la malle des souvenirs.

 

 

 Si l'homme fait partie d'une totalité, alors il contient chez son être des caractéristiques de cette totalité, si la connaissance de l'univers extérieur est infinie, l'auto connaissance il est aussi infini.

 


 

 

 L'histoire est pleine des vies extrêmement fructifères, les individus qui ont détaché le même dans les sciences exactes que dans les humaines, il semblait qu'il est exclusif des caractères et de personnes de pays développés, cela n'est pas tel.

 

 

 Au rythme si accéléré des actuelles découvertes, la vie ne nous atteint pas pour assimiler et pour comprendre ce qui avance l'humanité dans un seul un jour. L'individu du présent a à s'acquitter des compromis distincts dans toutes les enceintes de sa vie, par conséquent la pensée holistique représente une énorme opportunité : apprendre à partir des réseaux, des toiles d'araignée d'information consolidées dans une connaissance. L'apprentissage se convertit en responsabilité groupal, solidaire; en assumant des compromis, parce que les apprentissages du groupe dépend de moi et des autres.

 

 

 Les groupes pluridisciplinaires ont beaucoup pour aborder et pour les uns des autres apprennent.

 

 

 La pensée holistique nous ouvre l'opportunité d'avoir une espérance de l'avenir, parce qu'elle permet d'observer avec une plus grande amplitude le monde, parce qu'elle dépasse avec beaucoup les postures grises ou les roses. Cette pensée permet d'être visualisée comme l'acteur et pas comme un spectateur.

 

 

 La réalité est modifiable parce que le sujet a beaucoup pour aborder et plus pour découvrir.

 

 

 Des défis présents et futurs. 

 

 

 La formation permanente est intimement reliée à la solution de problématiques actuelles et l'appropriation de l'avenir.

 

 

 Dans les forums internationaux on a discuté les problèmes des sociétés postmodernes et dans tous on a coïncidé que, au cas où ne pas redoubler d'efforts dans les voies alternatives de développement et où continuer avec stratégies comme jusqu'à présent, l'humanité est dans un danger de s'éteindre.

 

 

 En septembre 2000, les Chefs d'État et de Gouvernement ont effectué la Déclaration du Millénaire, à l'intérieur des établissements des gardiens de but très spécifiques s'établissent à une couverture de l'éducation basique, d'analphabétisme, de terrorisme, de pauvreté, de racisme, une délinquance transnationale entre les autres, dans tout ce panorama se fait remarquer la préoccupation d'un collapsus éminent écologique, avec l'épuisement résultant des ressources naturelles qui ne nous appartiennent pas, puisqu'ils sont légués de l'humanité passée, présente et future.

 


 

 

 

 Malgré les efforts depuis tous les secteurs, le développement n'est pas conçu et il vit depuis une vision de sustentation. La proximité et l'avarice ont prédominé.

 

On ne pourra pas arriver à de nouvelles formes de développement sans considérer les causes économiques, politiques, technologiques, sociologiques, etc. c'est-à-dire depuis une perspective holistique systémique, dans une construction constante et un renouvellement. L'éducation formelle, peu sérieuse et non formelle ne peut pas elle doit se maintenir à la marge des défis mondiaux.

 

 

 

 

  

La pensée holistique systémique en aucune façon substitue les gains de la pensée latérale, convergente, divergente, etc., ils ne doivent pas non plus être conçus comme d'autrui, mais comme la partie d'un système plus grand qui est l'Intelligence humaine (l'Intelligence ne se confond pas avec inter entendrai ou la faculté de rattacher des concepts).

 

 

 Une petite conclusion

 

 

 Une action de rendre inaliénable intime existe entre la pensée holistique systémique et la formation permanente, les deux concepts entrelacent comme une route pour résoudre problématiques qui mettent à un risque l'existence de l'humanité.

 

 

 La formation permanente et la pensée holistique systémique sont soutenues dans une vision profondément humaniste qui permettent son action de rendre inaliénable avec toutes les routes qui cherchent le développement sustentateur des nations.

 

 

 Dans nos jours, le rythme accéléré de la connaissance aide à porter à concevoir les espaces éducatifs peu sérieux et non formels, qui réduisent la brèche entre les sociétés développées et qui se trouvent dans des voies de développement.

 

 


 

 

 Tous sont très précieux ceux qui en s'occupant des sciences exactes fouillent du regard le champ des sciences sociales, il est indispensable que ceux qui nous nous occupons de l'humanité nous approfondissions notre marché dans les apports récents de la physique quantique, la main robotique, l'informatique et la génétique.

 

 

 Notre défaut est d'apprendre Plus par l'école que par la vie.Sénèque

 

Sources d'information

 

 BENAVIDES ILIZALITURRI, L. G.  (1998). Hacia nuevos paradigmas en educación. México: CIPAE.

 

 

 BERTALANFFY, L.V. (2004). Teoría General de los Sistemas. México: Fondo de Cultura.

 

 

 MENTRUYT, O. (2006). Creatividad e Inteligencia. Argentina: Monografías.com

 

 

http://www.monografias.com/trabajos10/monogra/monogra.shtml#TRES

 

 ORGANIZACIÓN DE LAS NACIONES UNIDAS (2000). Declaración del Milenio

 

 

 http://www.un.org/spanish/millenniumgoals/ares552.html

 

 QUESADA, S. (2005). La Teoría de los Sistemas y la Geografía Humana. Cuadernos Críticos de Geografía Humana. Universidad de Barcelona.España: Geo Crítica.

 

 

http://www.ub.es/geocrit/geo17.htm

 

 SÁNCHEZ CEREZO, S. y Otros. (2001). Diccionario de las ciencias de la educación. México: Santillana S.A. de C.V.

 

 

 UNIVERSIDAD DE SEVILLA. (2006) Enciclopedia Libre Universal en Español. España.

 

 

http://enciclopedia.us.es  

 


 

[1] Abel Pérez Rojas ( Esta dirección de correo electrónico está siendo protegida contra los robots de spam. Necesita tener JavaScript habilitado para poder verlo. es candidato a Doctor en Educación Permanente por el Centro Internacional de Prospectiva y Altos Estudios ( www.cipae.edu.mx ), Maestro en Formación Permanente y Ciencias de la Convivencia Humana y Participación Social. Actualmente es catedrático en la ciudad de Puebla, Pue. México. Es Director General del Portal Educativo www.sabersinfin.com

 

 

Traduction autorisée faite par Marco Quesada (Esta dirección de correo electrónico está siendo protegida contra los robots de spam. Necesita tener JavaScript habilitado para poder verlo.)